Bonjour, y aura-t-il des retombées économiques significatives sur l’AGGLO ?
Comment se situe le projet en termes d’empreinte carbone ?
Merci.

Nous vous remercions pour votre contribution et l’intérêt que vous portez au projet. 

Les retombées économiques se traduiront au travers la maîtrise de la dépense publique, la mise à disposition d’une énergie compétitive (pour les collectivités et les entreprises) et la création d’emplois :

  • Avec ce projet, ValEco prépare l’avenir en maîtrisant le coût des déchets produits sur son territoire grâce à un outil dont il sera propriétaire. La Nouvelle Ligne de Valorisation Énergétique permet à l’agglomération et à l’ensemble des adhérents de ValEco d’éviter de subir la hausse importante du coût de traitement des déchets en enfouissement qui s’est amorcée et se poursuivra dans les prochaines années (baisse des capacités, augmentation de la fiscalité)
  • D’un point de vue énergie, le raccordement de la Nouvelle Ligne de Valorisation Énergétique aux industriels et aux réseaux de chauffage urbain permettrait aux consommateurs de profiter d’une énergie indépendante du gaz naturel et dont le coût est maîtrisé (pas de variation importante du coût de l’énergie comme nous le subissons cette année sur les coûts des énergies fossiles). Cela permet de facturer un prix maîtrisé et stable aux habitants connectés aux réseaux de chauffage et d’apporter de la visibilité sur le long terme aux industriels consommateurs d’énergie pour leur process.
  • Le projet représentera une dizaine d’emplois supplémentaires, essentiellement sur le site de préparation de déchets haut-PCI en amont, mais aussi en complément de l’effectif du site actuel. Il permettra aussi d’assurer la pérennité des 40 emplois déjà existants sur le Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets (CTVD) Valcante. Le projet générera également une importante activité économique durant les deux années de construction puisque cette dernière mobilisera de nombreuses entreprises locales avec des effectifs estimés entre 50 à 100 personnes durant cette phase.

Concernant le bilan carbone, il sera détaillé lors de la prochaine phase du projet en 2022 pour l’élaboration du dossier de demande d’autorisation et sera consultable lors de l’enquête publique. Nous pouvons cependant préciser que ce projet vise à renforcer le principe d’économie circulaire en valorisant les déchets au plus proche de leur lieu de production. La valorisation des 23 000 tonnes de Tout Venant de Déchetterie (TVD) de ValEco sur le Centre deTri/Préparation puis sur la Nouvelle Ligne de Valorisation Énergétique plutôt que sur les installations de stockage/enfouissement de la Région Centre-Val de Loire permettra ainsi d’éviter plus de 200 000 km de camions par an.